jeudi 15 novembre 2007

Devinette (008)

Pour notre première devinette depuis bien longtemps - un peu plus d'un mois déjà ! -, il s'agit de trouver le signataire de cette lettre et d'identifier le livre chinois dont la lecture le ravit autant :
Cher Moser,
Grand merci pour l'argent ! - Le temps est redevenu si mauvais, qu'il faut renoncer à l'espoir de te voir demain. - Je me suis trouvé tout à fait mal depuis dimanche : j'ai dû recourir au médecin et à la pharmacie. Maintenant, cela va mieux. - Mon éditeur Campe m'a fait visite ces jours-ci. - Je ne puis écrire que peu. - Je te prie de demander à Lehmann les trois livraisons des
Annales politiques ; je les reprendrai quand j'irai te voir. - Outre les romans français, je recommence à m'occuper de l'histoire d'Angleterre. Je t'en prie, laisse un moment le sanscrit, et apprends le chinois, et traduis-moi un roman chinois : c'est ce qu'il a de mieux à faire et à lire. Depuis que j'ai fait connaissance avec les Deux Cousines, mon âme est à Péking, Nanking, To-tzong, et autres lieux dont je ne puis prononcer le nom.

Je t'embrasse : adieu. Ton ami
.
Indices : des éléments de réponse ont déjà été divulgués sur ce blog ; cette lettre a été écrite dans une autre langue que la nôtre ; les illustrations retenues ici peuvent sans aucun doute aider les plus hésitants. A très bientôt pour la solution de cette devinette qui ne devrait pas vous tenir longtemps en haleine. (P.K.)

5 commentaires:

Mathieu a dit…

Pour le livre j'ai une petite idée. Dans votre article Procrastination vous le mentionnez : Yu Jiao Li 玉嬌梨 (Qing dynastie). Pour le signataire je cherche encore mais je sens l'Allemagne proche, n'est-ce pas ?

L.C.T. a dit…

Touché ! Le roman est trouvé ; la langue aussi. Bravo Mathieu ! Il ne reste plus que l'auteur. (P.K.)

Mathieu a dit…

Toujours un peu de mal à mettre la main sur le signataire de cette lettre destinée à Koloman Moser.
Je ne désespère pas pour autant...

L.C.T. a dit…

Désolé, cher Mathieu, mais il ne s'agit pas du peintre autrichien Koloman Moser (1868-1918), dit Kolo. Le correspondant de M. X est un autre Moser. Pour vous mettre sur la piste et vous remercier pour votre ténacité, je vous livre son nom complet : Moses Moser. Un dernier indice : Moses est mort avant la naissance de Koloman, mais ce n'est pas son grand-père. Bonne chance.
Attention : je ne vais plus tarder à donner la réponse.
P.K.

L.C.T. a dit…

Petit complément pour Mathieu et les autres (?) :

dans un précédent commentaire attaché à un autre billet L. D. a écrit : "Grâce à Gallica 2, cela m'a été beaucoup plus facile de trouver la réponse à la devinette ! Il fallait bien chercher du côté de la langue allemande, et même du côté d'un prénommé Heinrich qui a déjà eu les honneurs de cette rubrique... L. D."

D'autre part, et par un autre canal, la réponse exact a déjà été trouvée. Mais qui aura le privilège d'écrire LE nom de cet amateur de littérature chinoise ? Quel suspens ! P. K.