samedi 30 juin 2007

Trêve estivale

Certains d'entre vous se sont peut-être émus de la disparition du compteur qui affichait jusqu'au 28 juin dernier le nombre de visites reçues par ce blog. Ce chiffre s'élevait à 4432 au moment de sa suppression. Celle-ci s'est imposée car le site qui assurait le service - abcompteur.com - générait des pages de publicités intempestives. Je tiens, du reste, à présenter mes plus sincères excuses à ceux qui en ont conçu du désagrément.

Ce type de dérives ne devrait - en théorie - plus se produire avec la formule de remplacement apportée par Sitemeter (voir en bas de la page). Du reste, nous gagnons au change car Sitemeter permet non seulement un décompte plus précis des visites (nous venons de passer le cap des 4500 !), mais fournit également à l'administrateur de ce blog des informations très fines sur sa fréquentation.

Voici, à l'attention des rédacteurs anciens et futurs, une rapide synthèse de ce que j'ai pu apprendre après 48 heures d'utilisation : le rythme de consultation s'établit toujours à 20 visites minimum par jour pour, à chaque fois, une à cinq pages consultées ; le temps moyen consacré par chaque visiteur est très court : à peine deux minutes ; néanmoins, certains consacrent plus d'une heure à son exploration. La provenance des visites est plus étendue que supposée, puisque le blog a suscité la curiosité d'internautes basés en Italie (Rome), en Irlande, en Thailande (Bangkok), en Tunisie (Tunis), au Canada (Québec), en Allemagne, en Russie (Moscou), en Belgique, aux Iles Canaries et, last but not least, aux USA (Moutain View, Ca et Stanford, Ca). Bien entendu, dans leur grande majorité, les visiteurs de ce blog sont français : ils résident à Marseille et dans ses alentours, mais aussi à Paris, en Auvergne, en Lorraine, à Nantes, à Chasseneuil (36) ou encore à Tassin-La-Demi-Lune (69). Que tous ceux qui nous ont fait l'amitié de venir à notre rencontre en soit remercier chaleureusement.

Je n'ai, je dois l'avouer, pas encore pris toute la mesure de ce nouvel outil d'évaluation qui devrait nous amener à améliorer ce blog et lui permettre de répondre plus finement aux attentes qu'il semble susciter. Il existe un autre outil d'évaluation dont je vous ai déjà dit deux mots. Il nous est offert par Technorati qui place, ces derniers jours, notre blog en 1,221,083ème position : nous accusons, de ce fait, un net recul par rapport au 9 juin quand il était 1 174 059ème ! Le nuage de mots (Top tags) reproduit ici en illustration donne une vision synthétique de nos centres d'intérêt, encore faut-il noter qu'il correspond à l'état du blog à la fin du mois d'avril. Depuis, 14 billets sont venus rejoindre les 47 premiers publiés, ce qui correspond à notre rythme de croisière actuel.

Pourtant, vous l'avez déjà remarqué, la publication de billets s'est sensiblement ralentie ces dernières semaines. Ce phénomène n'est sans doute pas étranger à la période dans laquelle nous entrons ; gageons qu'il va s'accentuer pendant les deux mois à venir. Je souhaite que vous ne nous tiendrez pas trop rigueur de succomber, nous aussi, aux multiples sollicitations inhérentes aux congés estivaux. En fait, c'est pour mieux rebondir.

Les vacances sont, en effet, aussi indispensables que propices aux découvertes et à la lecture. Dans mon programme personnel, j'ai placé, entre autres réjouissances plus ou moins incontournables et imposées, deux ouvrages de Gu Mingdong [son Chinese Theories of reading and Writing, SUNY, 2005 et son Chinese Theories of Fiction, SUNY, 2006], le dernier livre d'Ellen Widmer [The Beauty and the Book. Women and Fiction in Nineteenth-Century China. Harvard U.P., 2006], dont je vous reparlerai à la rentrée, ainsi que la relecture, attentive cette fois, de deux romans d'amour, Hao qiu zhuan 好逑傳 et le Yu Jiao Li 玉嬌梨, qui passent pour être les deux premiers romans chinois en langue vulgaire à avoir été traduits en langue occidentale, et sur lesquels je reviendrai, un jour ou l'autre, ici ou ailleurs.

Je suppose que vous avez tous votre propre programme, mais permettez un conseil en forme d'encouragement : n'oubliez pas, en vous plongeant dans vos lectures estivales, notre Appel à communication. Bonnes vacances à tous et à très bientôt. (P. K.)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Et la réponse à la devinette ? On ne tiendra pas tout l'été... Goethe ?
LD

L.C.T. a dit…

Désolé, LD, ce n'est pas Goethe. Encore un peu de patience.(P.K.)